Archipel de Saint Brandon

Saint-Brandon est situé dans la partie sud-ouest de l’océan Indien à 1100 km à l’est de Madagascar, 390 km au nord-nord-est de l’île Maurice entre 16°15′ et 16°50′ Sud et 59°29′ et 59°42 Est, sur le plateau océanique des Mascareignes, au sud du banc de Nazareth.

Cet archipel de quelque 60 petites îles sans relief et bancs de sable s’élève à un maximum de 4,6 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ces îles sont associées et protégées par un récif corallien en forme d’arc qui renferme des fonds sableux et des hauts fonds coralliens couvrant 280 km2.

Saint-Brandon s’étend sur 67 km depuis l’île d’Albatross au nord (16°14’S, 59°35’E) à Pointe Requin au sud (16°50’S, 59°28’E) et sur 22 km de l’île Perle à l’ouest (16°32’S, 59°31’E) à l’île Paul (16°34S,59°43E) à l’est.

L’atoll a peut-être été découvert dès le VIIe siècle par des marins arabes. Il est nommé en 1506 par des marins portugais qui s’y arrêtent pour approvisionner. Il est cartographié pour la première fois par les Portugais en 1546 comme deux groupes d’îles : São Brandão et Cargados Carajos. D’après Auguste Toussaint, le nom initial aurait été Coroa dos Garafos ou « la couronne aux oiseaux de mer ».
En 1598, les Hollandais occupent les îles. Elles deviennent protectorat français en 1722 puis passent sous domination britannique en 1810. Les premières cartes détaillées apparurent en 1742 et les pirates ont utilisé ces îles comme refuge. Au XIXe siècle, le guano de l’île fut exploité.

HAUT